Comment améliorer l’isolation thermique de mon bâtiment?

by | Jun 21, 2023 | Général | 0 comments

Jun 21, 2023 | Général

Comment améliorer l’isolation thermique de mon bâtiment

Pourquoi l’isolation thermique de votre bâtiment est importante?

L’isolation thermique d’un bâtiment est un élément crucial pour réduire les pertes de chaleur en hiver et maintenir une température agréable en été. Une isolation efficace permet non seulement de réduire vos factures d’énergie, mais aussi de minimiser votre empreinte carbone en diminuant les besoins en chauffage et en climatisation.

L’isolation thermique d’un bâtiment est un élément crucial pour maintenir une température adéquate!

Dans ce guide, nous vous présenterons quelques mesures simples et efficaces pour améliorer l’isolation thermique de votre bâtiment.

Quelles sont les conséquences d’une mauvaise isolation thermique de votre bâtiment?

Avant de savoir comment améliorer l’isolation thermique de mon bâtiment, il est important de comprendre quels sont les risques et les conséquences d’une mauvaise isolation thermique. Une mauvaise isolation thermique d’un bâtiment peut avoir plusieurs conséquences indésirables, notamment :

1. Pertes importantes de chaleur

Une mauvaise isolation thermique entraîne des pertes de chaleur importantes à travers les murs, le toit, les fenêtres, les portes et les planchers. Cela signifie que vous devrez utiliser davantage de chauffage pour maintenir une température confortable à l’intérieur du bâtiment, ce qui entraîne une augmentation des coûts de chauffage.

2. Surconsommation d’énergie

En raison des pertes de chaleur, un bâtiment mal isolé nécessite plus d’énergie pour maintenir une température adéquate. Cela peut entraîner une surconsommation d’énergie, ce qui a un impact négatif sur l’environnement et augmente les coûts énergétiques. En ayant une bonne isolation vous assurez avoir une meilleure consommation énergétique.

3. Inconfort thermique

Une mauvaise isolation thermique peut entraîner des variations de température à l’intérieur du bâtiment, créant des zones froides ou chaudes. Cela peut rendre l’espace intérieur inconfortable, avec des courants d’air froids, une sensation de froid en hiver et une surchauffe en été.

4. Condensation et moisissures

Une mauvaise isolation thermique peut entraîner la condensation de l’humidité à l’intérieur du bâtiment, en particulier sur les surfaces froides telles que les murs et les fenêtres. Cela favorise le développement de moisissures, ce qui peut nuire à la qualité de l’air intérieur et causer des problèmes de santé.

5. Impacts négatifs sur l’environnement

Une mauvaise isolation thermique contribue à une plus grande consommation d’énergie, ce qui augmente les émissions de gaz à effet de serre et a un impact négatif sur l’environnement et le réchauffement climatique. Une meilleure isolation peut réduire vos dépenses énergétiques et aider à atténuer les changements climatiques et contribuer à la transition énergétique.

6. Diminution de la valeur immobilière

Un bâtiment mal isolé peut avoir une valeur immobilière réduite, car les acheteurs potentiels peuvent être dissuadés par les coûts élevés de chauffage et de climatisation associés à une mauvaise isolation thermique.

 

Voici un guide en quelques étapes pour vous aider à savoir comment améliorer l’isolation thermique de mon bâtiment.

 

1. Évaluer l’état actuel de l’isolation

Avant de commencer les travaux, il est important de faire un état des lieux de l’isolation de votre bâtiment. Identifiez les zones où les pertes de chaleur sont les plus importantes, comme les fenêtres, les portes, les murs, le toit, et le sol. Cela vous aidera à prioriser les actions à entreprendre.

2. Renforcer l’isolation des combles et du toit

Les combles et le toit sont souvent responsables de la plus grande partie des pertes de chaleur. Assurez-vous que vos combles sont correctement isolés en utilisant des matériaux isolants tels que la laine de roche, la laine de verre ou les panneaux de polyuréthane. Vous pouvez également envisager l’installation d’un pare-vapeur pour éviter les problèmes d’humidité.

3. Améliorer l’isolation des murs

Les murs sont une autre source majeure de pertes de chaleur. Si vous disposez d’un budget conséquent, vous pouvez opter pour une isolation par l’extérieur (ITE) en utilisant des matériaux isolants et une finition de votre choix. Sinon, vous pouvez envisager l’isolation par l’intérieur en utilisant des panneaux isolants ou en insufflant de la laine minérale dans les cavités murales.

Vous désirez augmenter l’efficacité thermique de votre bâtiment à l’aide de rénovation des murs de fondation?  Informez-vous sur nos services d’isolation de murs et rénovation des systèmes muraux!

4. Remplacer les fenêtres et les portes

Les fenêtres et les portes mal isolées peuvent entraîner d’importantes déperditions de chaleur. Envisagez de remplacer les anciennes fenêtres par des modèles à double vitrage avec un coefficient de transmission thermique (Uw) bas. Assurez-vous également que les portes soient bien étanches et munies de joints en caoutchouc.

5. Isoler les planchers

Les planchers mal isolés peuvent entraîner des pertes de chaleur significatives. Vous pouvez installer des matériaux isolants tels que des panneaux de polystyrène extrudé ou de la laine de roche sous votre plancher pour améliorer l’isolation thermique.

Pour en savoir plus sur les travaux reliés à l’isolation des planchers, consulter notre page sur les travaux de menuiserie!

6. Étanchéifier les fuites d’air

Les fuites d’air provenant des fenêtres, des portes, des prises électriques et des conduits de ventilation peuvent réduire considérablement l’efficacité énergétique de votre bâtiment. Utilisez des matériaux d’étanchéité tels que des bandes adhésives, du mastic ou du calfeutrage pour sceller ces fuites.

7. Étanchéifier les fissures et les joints

Assurez-vous de sceller les fissures, les trous et les joints autour des fenêtres, des portes, des murs et des plafonds pour éviter les infiltrations d’air indésirables. Vous pouvez utiliser des mastics ou des bandes d’étanchéité appropriées.

Pour en savoir plus sur les solutions qui s’offrent à vous pour sceller les fissures et les joints, consultez notre section sur les tireurs de joint!

8.Isolation des tuyaux et des canalisations

Les tuyaux et les canalisations peuvent également contribuer aux pertes de chaleur. Isoler les tuyaux avec des manchons isolants peut aider à prévenir ces pertes et à réduire les besoins en chauffage.

En savoir plus sur l’isolation thermique et comment l’améliorer

Quelle est la différence entre l’isolation thermique par les murs extérieurs et l’isolation des murs intérieurs?

Isolation par les murs extérieurs :

  • L’isolation est installée sur la façade extérieure du bâtiment.
  • Elle améliore l’efficacité énergétique en réduisant les pertes de chaleur.
  • Elle protège également contre l’humidité et les infiltrations d’eau.
  • Elle peut affecter l’apparence extérieure du bâtiment.
  • Elle n’affecte pas directement l’espace intérieur du bâtiment.

Isolation intérieure :

  • L’isolation est installée à l’intérieur des murs du bâtiment.
  • Elle réduit les pertes de chaleur à travers les murs de fondation.
  • Elle peut nécessiter des modifications ou des remplacements de finitions intérieures.
  • Elle peut entraîner des ponts thermiques aux jonctions des murs avec les planchers et les plafonds.
  • Elle peut légèrement réduire la surface habitable du bâtiment.

Quels sont les types d’isolation thermique d’un bâtiment?

  • Laine minérale : Il s’agit de laine de roche ou de laine de verre, fabriquée à partir de matières premières minérales. Elle est largement utilisée pour l’isolation des murs, des toits et des planchers.
  • Polystyrène expansé (EPS) : Le polystyrène expansé, également connu sous le nom de “Styrofoam”, est un matériau léger et rigide. Il est souvent utilisé pour l’isolation des murs, des toits, des planchers et des sous-sols.
  • Polyuréthane (PUR) et Polyisocyanurate (PIR) : Ces matériaux isolants à cellules fermées sont très efficaces en termes d’isolation thermique. Ils sont couramment utilisés pour l’isolation des murs, des toits et des planchers. L’isolation avec de la mousse polyuréthane est un excellent isolant qui offre une performance thermique excellente.
  • Fibre de bois : La fibre de bois est un matériau isolant écologique, fabriqué à partir de fibres de bois compressées. Elle est utilisée pour l’isolation des murs, des toits et des planchers.
  • Ouate de cellulose : Il s’agit d’un matériau isolant fabriqué à partir de papier recyclé traité avec des produits ignifuges. La ouate de cellulose est souvent utilisée pour l’isolation des combles et des murs.
  • Perlite expansée : La perlite est un matériau isolant léger et non combustible. Elle est utilisée pour l’isolation des toits, des murs et des planchers.
  • Verre cellulaire : Le verre cellulaire est un matériau isolant composé de billes de verre scellées. Il est principalement utilisé pour l’isolation des sols et des toits plats.
  • Panneaux de fibres de densité moyenne (MDF) : Les panneaux MDF sont souvent utilisés pour l’isolation acoustique, mais ils peuvent également contribuer à l’isolation thermique.
Choisir le bon isolant thermique est essentiel, il est donc important de faire affaire avec des professionnels pour améliorer l’isolation thermique de votre bâtiment.

Qu’est-ce que la résistance thermique de l’isolation d’un bâtiment?

La résistance thermique de l’isolation d’un bâtiment est mesurée à l’aide de la valeur R, également appelée résistance thermique. La résistance thermique mesure la capacité d’un matériau isolant à résister au flux de chaleur. Plus la valeur R est élevée, plus l’isolation est efficace.

Pour en savoir plus sur les exigences de résistance thermique, discutez avec un membre de notre équipe!

Pourquoi l’évaluation de la résistance thermique est importante?

L’évaluation de la résistance thermique de l’isolation d’un bâtiment est essentielle pour garantir une performance énergétique optimale, un confort intérieur, une durabilité du bâtiment et la conformité aux normes réglementaires. Elle permet de prendre des décisions éclairées concernant les matériaux isolants et les systèmes d’isolation à utiliser, contribuant ainsi à des bâtiments plus efficaces sur le plan énergétique et respectueux de l’environnement.

Combien coûtent des travaux d’isolation thermique à Montréal?

Le coût des travaux d’isolation thermique à Montréal peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que la taille du bâtiment, le type d’isolation choisi, l’état actuel de l’isolation, la complexité des rénovations et les tarifs pratiqués par les entrepreneurs locaux. Il est donc difficile de donner un chiffre précis sans plus de détails.

Cependant, pour vous donner une idée générale, voici quelques estimations de coûts pour différents types d’isolation thermique à Montréal :

  1. Isolation des murs extérieurs : Le coût moyen peut varier entre 15 et 30 dollars canadiens par mètre carré, en fonction du matériau isolant utilisé et de la complexité des travaux.
  2. Isolation des combles ou des toits : Le coût moyen peut varier entre 10 et 25 dollars canadiens par mètre carré, en fonction du type d’isolant et de l’accès aux combles.
  3. Isolation des planchers : Le coût moyen peut varier entre 10 et 20 dollars canadiens par mètre carré, en fonction du matériau isolant choisi et de la surface à isoler.

Ces chiffres sont fournis à titre indicatif et peuvent varier en fonction de nombreux facteurs. Il est recommandé de demander des devis détaillés à plusieurs entrepreneurs spécialisés dans l’isolation thermique pour obtenir des estimations précises pour votre projet spécifique. Il est également conseillé de vérifier les éventuelles subventions, incitations gouvernementales ou aides financières disponibles pour vos rénovations d’isolation thermique, car elles peuvent réduire les coûts globaux des travaux.

Quelles sont les solutions pour réaliser votre projet d’isolation thermique de votre maison?

Au Québec, il existe plusieurs aides et programmes gouvernementaux visant à encourager les projets de rénovation énergétique et à améliorer l’efficacité énergétique des habitations. Voici quelques-un des principaux programmes disponibles pour vous donnez de l’aide financière :

  1. RénoClimat : Le programme RénoClimat offre des subventions aux propriétaires résidentiels qui réalisent des travaux d’amélioration énergétique, tels que l’isolation, le remplacement de fenêtres, l’installation d’un système de chauffage plus efficace, etc. Les subventions peuvent varier en fonction des travaux réalisés et de la performance énergétique visée.
  2. Chauffez vert : Ce programme vise à encourager le remplacement des systèmes de chauffage au mazout par des systèmes plus écologiques, tels que les thermopompes, les systèmes solaires, les poêles à bois certifiés, etc. Des subventions sont disponibles pour soutenir ces transitions énergétiques.
  3. Crédit d’impôt RénoVert : Ce crédit d’impôt permet aux propriétaires de réclamer un remboursement d’impôt pour les dépenses liées à des travaux de rénovation écoénergétiques admissibles, comme l’isolation, le remplacement de portes et fenêtres, l’installation d’un système de ventilation récupératif, etc.
  4. ÉcoRénov : Ce programme propose des prêts à taux d’intérêt réduit pour financer des projets de rénovation énergétique. Les prêts sont disponibles pour divers travaux, tels que l’isolation, le remplacement de systèmes de chauffage, la ventilation, l’isolation intérieure et l’isolation extérieure, etc.
  5. Transition énergétique Québec : Cette organisation gouvernementale offre des conseils, des informations et des programmes d’aide pour la transition énergétique et l’efficacité énergétique, notamment pour les rénovations résidentielles et autres espaces habitables.

 

Informez-vous dès maintenant pour en savoir plus sur l’aide financière appropriée pour votre projet de rénovation Résidentielle.

Quels sont les autres travaux de construction possible pour augmenter l’efficacité thermique et contribuer à la transition énergétique de mon bâtiment?

En plus de l’isolation thermique, il existe plusieurs autres travaux de rénovation qui peuvent contribuer à une meilleure transition énergétique de votre bâtiment. Voici quelques exemples:

  1. Remplacement des fenêtres : Les fenêtres inefficaces peuvent entraîner des pertes de chaleur importantes. Le remplacement des fenêtres par des modèles à double vitrage ou à haut rendement énergétique peut réduire les pertes thermiques et améliorer l’efficacité énergétique de votre bâtiment.
  2. Remplacement du système de chauffage : Les systèmes de chauffage inefficaces, tels que les chaudières anciennes ou les systèmes de chauffage électriques résistifs, peuvent consommer beaucoup d’énergie. Le remplacement par des systèmes plus efficaces, tels que les thermopompes, les chaudières à haute efficacité ou les systèmes solaires, peut réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.
  3. Amélioration de la ventilation : Une bonne ventilation est essentielle pour assurer la qualité de l’air intérieur et évacuer l’humidité. L’installation d’un système de ventilation contrôlée avec récupération de chaleur peut améliorer l’efficacité énergétique en réduisant les pertes de chaleur tout en fournissant une ventilation adéquate.
  4. Utilisation de sources d’énergie renouvelable : L’installation de panneaux solaires photovoltaïques ou de systèmes de chauffe-eau solaires peut permettre de produire de l’énergie propre et renouvelable sur place, réduisant ainsi la dépendance aux combustibles fossiles.
  5. Éclairage écoénergétique : Le remplacement des ampoules traditionnelles par des ampoules LED ou des luminaires à haute efficacité énergétique peut réduire la consommation d’électricité pour l’éclairage.
  6. Gestion de l’eau : Des mesures telles que l’installation de dispositifs d’économie d’eau, de pommes de douche à faible débit et de toilettes à chasse d’eau réduite peuvent aider à réduire la consommation d’eau et les coûts associés.
  7. Utilisation de matériaux durables : Lors des rénovations, il est possible de privilégier l’utilisation de matériaux durables et écologiques, tels que des isolants naturels, des revêtements de sol respectueux de l’environnement et des peintures non toxiques.

Administration